Cher ami, chère amie,

Dans moins d’une semaine, Israël pourrait commencer à annexer certains territoires de Cisjordanie. Même si cette annexion a pour “seul” but d’étendre sa souveraineté sur les colonies, elle viendrait changer considérablement la donne. Faire des colonies une partie permanente d’Israël constituerait de sérieux nouveaux obstacles à la solution à deux états. De plus, toute annexion partielle ouvrirait la porte à d’autres mesures similaires.

Cette semaine, Inbar Marmelstein, qui vient de joindre les rangs de  La Paix maintenant, a participé à Tel Aviv à une manifestation anti-annexion. Voici ce qu’elle a déclaré au journal Ha’aretz :

“Je suis venue aujourd’hui parce que j’estime que c’est ma responsabilité, si l’annexion se produit et que je n’ai rien fait, alors je n’aurais pas fait face à mon obligation. Je me définis comme centriste, mais l’annexion unilatérale est la pire chose qui puisse arriver sur le plan économique, diplomatique, stratégique et, bien sûr, moral, surtout pendant la pire crise que le monde ait connu depuis ces dernières années.”

Nous sommes d’accord avec Inbar. Au nom de la paix, et par souci pour les Israéliens et les Palestiniens, nous luttons contre une telle ineptie. La Paix maintenant en Israël est à l’avant-scène des protestations contre l’annexion et l’occupation.  Récemment, La Paix maintenant a :

  • organisé des protestations de masse contre l’annexion, et a participé à de nombreuses manifestations,
  • contribué à obtenir une décision marquante annulant une loi qui tentait de légaliser rétroactivement les colonies éloignées,
  • interjeté des appels contre l’expansion des colonies, notamment à l’aide d’une pétition devant la Cour suprême (Haute cour de justice) s’opposant à la construction de colonies adjacentes à Efrat qui bloquerait la contiguïté territoriale d’un futur état palestinien.

Au Canada :

  • Nous avons fait entendre la voix des opposants à l’annexion grâce à l’envoi d’une lettre collective à notre ministre des Affaires mondiales et à l’établissement de partenariats avec d’autres organismes similaires pour envoyer une pétition au Premier ministre signée par 58 éminents Juifs canadiens,
  • Nous avons organisé cinq conférences en ligne portant sur les méfaits de l’annexion,
  • Nous nous sommes joints à la déclaration de protestation J-link organisée par une coalition internationale d’organismes progressistes juifs,
  • Nous avons publié des communiqués de presse et du matériel d’information.

Aidez-nous à poursuivre notre lutte contre l’annexion et l’occupation des territoires palestiniens.