Les Canadiens amis de La Paix Maintenant ont tenu des rencontres publiques dans les principales synagogues et dans différents lieux de réunion à Toronto, Ottawa et Montréal et procuré à des invités de renom l’opportunité de partager leurs vues sur différentes questions historiques et politiques avec la communauté juive et plus largement avec le public canadien.

Se sont ainsi exprimés sur ces tribunes la professeur Naomi Chazan (ex-député travailliste à la Knesset), Ophir Pines-Paz ( ex-député travailliste et ex-ministre de l’Intérieur), Yossi Beilin (ex-ministre travailliste de la Justice et co-architecte des Accords d’Oslo), Ami Ayalon (ex-chef du Shin Bet et ex-député à la Knesset), les ex-officiers de l’Armée de défense d’Israël Shlomo Gazit (major-général à la retraite), Shlomo Brom (brigadier-général à la retraite), et Shaul Arieli (colonel à la retraite), Yossi Alpher (analyste politique et ex-officier du Mossad), le professeur Sari Nusselbeh (président de l’université Al-Quds), le docteur Izzeldin Abuelaish (médecin palestinien et auteur du livre « Je ne dois pas haïr »), Amos Oz et David Grossman (romanciers israéliens), Akiva Eldar, Aluf Benn et Tom Segev (chroniqueurs au journal Ha’aretz), Michael Karpin (personnalité de la radio et la télévision israélienne), Irshad Manji (réformateur musulman), Michael Bell (ex-ambassadeur du Canada en Israël, auprès de l’Autorité palestinienne et de la Jordanie), feu Shira Herzog (analyste israélo-canadien), Patrick Martin (journaliste au Globe & Mail), Yariv Oppenheimer (directeur général de La Paix Maintenant), Hagit Ofran (directrice de l’Observatoire de la colonisation de La Paix Maintenant), Mark Rosenblum (fondateur des Américains amis de La Paix Maintenant), et Daniel Seidemann (militant et expert reconnu sur la question de Jérusalem).

Dans un courageux effort pour établir des ponts entre ces deux peuples, les Canadiens amis de la Paix Maintenant ont également présenté des films marquants sur la complexité des relations israélo-palestiniennes, comme Les Sentinelles (The Gatekeepers), Dancing in Jaffa, Encounter Point et Two-Sided Story.

Plusieurs organismes de la communauté juive comme les synagogues réformiste, conservatrice et reconstructionniste, ARZA Canada, New Israël Fund Canada, Na’amat Canada, le Comité Canada-Israël, Hillel et le Toronto Jewish book Fair ont co-parrainé plusieurs de ces activités.

Notre Bulletin d’information « Peace Matters » présente une grande variété d’entrevues, d’articles et d’opinions concernant l’évolution des activités de construction de la paix et des obstacles auxquels elle fait face.

Nous tenons également des activités de levée de fonds sur une base régulière, comme des téléthons, des sollicitations par courrier et courriel dans le but de soutenir financièrement nos activités canadiennes comme nos programmes éducatifs en Israël.